Dans un antre secret du 14e arrondissement, le client peut s’offrir une relation tarifée avec une « sexdoll », une vraie-fausse fille en silicone qui accepte sans broncher de se laisser importuner. Une première qui crée la polémique.

L’adresse est tenue secrète. Il faut dire que cette étrange maison close, dont VSD vous révèle l’ouverture à Paris, se situe dans une rue cossue du 14e arrondissement, entre Alesia et Denfert-Rochereau. Bref, pas vraiment un haut lieu du stupre…

Article comple sur VSD